On partageait un appartement et on se racontait des histoires avant de dormir; on n'habite plus ensemble mais on partage encore nos folies!

mercredi 12 octobre 2005

Message à la madame de la rangée d'en arrière

Vous êtes souvent une vieille grincheuse qui déballe ses bonbons au théâtre, et passe tout haut ses commentaires à son conjoint un peu sourd. Ou parfois, vous êtes assise dans la rangée d'en avant, comme ce soir, et prenez l'allure d'une jeune snobinette bourgeoise-bohème. Ça n'a pas vraiment d'importance. Ce qui importe, c'est le message que j'ai pour vous: FERMEZ-LA. Je ne veux pas entendre ce que vous pensez de la pièce, je ne veux pas subir vos soupirs ni autres bruits corporels, je ne veux pas connaître le menu de votre fin de semaine. Je suis là pour profiter d'une pièce de théâtre, ou d'un film, ou d'un concert. J'endure à peine les quintes de toux, imaginez ce que vos chuchotements font à mes nerfs.

Je ne peux m'empêcher de penser à ces comédiens sur la scène, qui font tout pour créer de l'émotion pure, un travail intense et minutieux que ni moi - ni vous! - ne sommes aptes à accomplir. Votre manque d'attention est surtout un manque de respect. Et je ne peux m'empêcher de trouver ça scandaleux.

N'avez-vous rien d'autre à faire que d'aller vous asseoir deux heures dans un fauteuil pour geindre sans arrêt, entourée d'inconnus? Il y a pourtant d'excellents téléromans que vous pourriez haïr dans le confort de votre foyer...

Et ne croyez-vous pas que vous passez peut-être à côté de quelque beauté? Certes, il y en avait ce soir au Théâtre de Quat'sous, ne vous en déplaise. De vrais moments sculptés dans l'air, mots vivants et vibrants... D'infimes raisons qui justifient l'existence de l'art.

Et à l'aurore, armés d'une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes.

1 Commentaires:

Blogger JS said...

Bien dit belle poetesse:-)

js
xxx

13 octobre 2005 à 09 h 46

 

Publier un commentaire

<< Home