On partageait un appartement et on se racontait des histoires avant de dormir; on n'habite plus ensemble mais on partage encore nos folies!

mardi 12 décembre 2006

Popcorn sucré


On le sait d'avance quand on va voir un film de filles. Il y aura un peu de larmes, un peu de rires, de l'amour en masse et un immense sentiment de bien-être en rentrant à la maison après. On s'identifie au héros ou à l'héroïne parce qu'il/elle est imparfait(e), malchanceux(se), un peu tout croche. Et puis quelque chose de grand et beau lui arrive, et avec ce quelque chose l'espoir d'un monde meilleur! Parfois, on crie au génie et on veut acheter le dvd comme après Notting Hill, d'autres fois on fait juste porter en soi une belle histoire pour quelques jours comme après The Holiday. On s'en fout que ça n'arrive pas dans la vraie vie, on s'en fout que ça se passe en Angleterre (patrie de la chick litt et du chick flick, donc paradis des filles!) ou sous le soleil de Californie, on s'en fout que Cameron Diaz et Kate Winslet soient pas mal plus belles (parce qu'entourées d'assistants personnels, faut-il le rappeler!) que nous. On s'en fout parce que pendant deux heures, on a le sourire étampé dans le visage et une petite larme au coin de l'oeil... C'est donc bon du popcorn sucré une fois de temps en temps!

Voir aussi la critique d'Épicure...

7 Commentaires:

Anonymous Ge said...

wah je veux le voir!!!!! Je pense que je vais me payer un trip solo au ciné bientôt. Il n'y a aucune chance que je convainque chéri de voir ça...

13 décembre 2006 à 10 h 43

 
Blogger Sophie said...

Ah tu sais Ge, moi j'ai réussi! Suffit de se faire convaincante... (et de céder pour un film d'horreur une fois de temps en temps!)

13 décembre 2006 à 16 h 37

 
Anonymous Isabelle Stephen said...

Awwwww! C'est tellement vrai! J'ai le goût d'aller le voir et d'avoir moi aussi un sourire étampé dans le visage pendant des heures et des heures! Ouiiiiiii! :)

Note personelle: Désolé de vous avoir perdu de vu depuis si longtemps. Je suis busy busy busy! Et j'ai souvent perdu le contrôle de mes emails... :( Requin vient de me donner l'addresse de votre Blog! Yay! :)

14 décembre 2006 à 15 h 42

 
Anonymous Steve Requin said...

EEEK! Un film de filles!

Bon ben, sur cette note d'horreur, heureux de ravoir de vos nouvelles via la magie du blog.

14 décembre 2006 à 23 h 13

 
Anonymous Patate said...

Ben moi j'ai été déçu... pourtant, même étant un gars, j'ai un faible pour les BONS films de fille...

La critique que tu nous as fait lire mentionne Love Actually et Notting Hill que j'ai adorés... Et toutes les comédies romantiques British me plaisent habituellement... et ça prend pas nécessairement qqchose de spirituel ou d'intelligent.. The very thought of you, Trois gars une fille, même Serendipity j'avais bien aimé... alors ce n'est pas le cliché ou le popcorn rose qui me dérange!

J'ai juste été déçu de celui-là... il y avait là le potentiel de faire quelque chose de génial, et Nancy Meyers s'est plantée... elle avait tous les outils et toute la matière pour faire un film orgasmique... du talent il y en avait, et on dirait que les liens qui tiennent le film ensemble sont très fragiles... en plus, le film est trop long...

Entouca...

15 décembre 2006 à 09 h 15

 
Anonymous Epicure said...

Céder pour un film d'horreur??? Pas capable...

Je dois toutefois avouer que dans quelques cas extrêmes où mon soi-disant «esprit fermé» m'a empêché de voir des «incontournables», j'ai accepté de regarder en DVD quelques uns de ces chefs-d'oeuvre que j'avais manqué au cinéma... ;-)

16 décembre 2006 à 12 h 06

 
Anonymous s said...

Il est 1h15 du matin... Je reviens du cinéma... Et comme prévu, j'ai aussi versé quelques larmes!!! ;)

J'ai bien aimé The Holiday (comme j'aime toutes les comédies romantiques british), mais je dois avouer que ce ne sont pas les deux histoires d'amour qui m'ont le plus accrochée... Je suis d'accord avec Patate, le film est lent, long même.

Par contre, il véhicule de très belles valeurs. Ce qui a déclenché l'ouverture des écluses, c'est toute l'histoire entourant Arthur Abbott, ce vieux monsieur si attachant! Reste que la soirée fut très agréable, et pas du tout regrettée!

28 décembre 2006 à 01 h 34

 

Publier un commentaire

<< Home