On partageait un appartement et on se racontait des histoires avant de dormir; on n'habite plus ensemble mais on partage encore nos folies!

samedi 28 mai 2005

Huit heures à l'urgence...

Non, non, chère ex-coloc, ne t'inquiète pas! Ce message n'a pas pour but de me plaindre sur le système de santé québécois. Pas du tout! Je laisse cette job aux Arcand, Proulx, Mongrain et autres adeptes du bashing... Mais puisque le blog sert à raconter son quotidien, et qu'il s'agit du mien, aussi bien en parler!

Ainsi donc, pendant mon activité d'impro, mon p'tit coeur a soudain le goût de battre irrégulièrement, comme pour me rappeler qu'il existe, et qu'il n'a pas aimé depuis longtemps... Maître comme toujours de mes émotions, je me mets à paniquer mentalement. Aussi, dans la salle des enseignants, je risque de m'évanouir, j'ai la tête qui va exploser et le gosier sec. Par chance, un valeureux collègue est toujours fidèle au poste, et prend le contrôle! Après avoir passé au secrétariat, une autre collègue m'offre de me conduire à l'urgence de l'hôpital le plus proche, parce que ma situation ne prend pas du mieux et que mon teint est toujours aussi cadavérique!

Électrocardiogramme, prises de sang... et rendez-vous prochainement chez le cardiologue! Je saurai bien ce que j'ai. Mais il est fort à parier qu'il ne s'agit que de crises d'angoisse... que je devrai bien contrôler moi-même tôt ou tard!

1 Commentaires:

Anonymous Azimut said...

Ça m'a fait vraiment plaisir de t'accompagner à l'hôpital... Les hôpitaux sont très démoralisant lorsque tu n'es pas malade... imagine lorsque tu ne te sens pas bien... C'est dans les moments semblables que nous avons besoin le plus des autres ;-)

3 juin 2005 à 11 h 50

 

Publier un commentaire

<< Home