On partageait un appartement et on se racontait des histoires avant de dormir; on n'habite plus ensemble mais on partage encore nos folies!

mardi 22 mai 2007

Une étoile filante



Je ne sais pas par où commencer cet hommage obligé, ce texte devant servir à la fois à endiguer la tristesse et à marquer le passage sur terre d'un être extraordinaire. Il était beau, il était grand, il était souriant; ce sont des évidences. Comment faire maintenant pour ne pas oublier son intelligence, sa générosité, surtout cet avenir qu'il n'hésitait pas à prendre à bras-le-corps?


Mon frère Simon était plein de projets - pas toujours réalistes, mais il ne manquait pas d'enthousiasme. Il ne comprenait pas les gens qui se compliquaient la vie. Il a rêvé de conduire un bombardier sur les trottoirs, d'étudier en Allemagne même s'il ne parlait pas allemand, d'ouvrir un garage avec ses meilleurs amis, de faire un méga-party sur un terrain qui ne lui appartenait pas, et tellement d'autres rêves que j'ignore sûrement.


À mesure que nous vieillissions tous, ma famille se rapprochait de plus en plus. Nous rigolions bien, tous ensemble. Simon réparait ma voiture, je corrigeais ses fautes, il me parlait de filles et moi j'essayais de le matcher... Je me réjouis de l'avoir vu la veille de son départ, de garder frais à ma mémoire son grand sourire franc.


Je ne sais pas si je lui ai déjà dit combien je le trouvais intelligent. Combien je l'admirais. Je lance aujourd'hui cette déclaration dans l'air, en souhaitant qu'il demeure pour moi, pour ma famille et pour ses centaines d'amis, ce qu'il a toujours été: une inspiration.

9 Commentaires:

Anonymous catherine pépé said...

Me voilà bien bouleversée, Sophie.

Mes plus sincères condoléances à toi et ta famille.

Catherine
xx

22 mai 2007 à 22:52

 
Anonymous Anonyme said...

Chère Sophie,

tu me touches beaucoup ce matin. Je suis certain qu'il est avec toi, qu'il t'entend, et qu'il souhaiterait lui aussi te dire à quel point t'était une soeur fantastique.

Je t'envoie ton mon courage, Sophie. Crois-moi, tes mots se sont rendus jusqu'à lui.

Carl

23 mai 2007 à 09:31

 
Anonymous Jean-Sébastien said...

Chère Sophie,

Si ton frère a été pour toi source d’ inspiration, tu en es tout autant pour nous! Ta force, ton aplomb et ta sagesses devant cette vie qui ne t'aime pas comme tu sembles l’aimer sont eux aussi source d'inspiration.

Si des événements comme la mort de Simon semblent vide de tout sens, ta présence dans ma vie, elle, lui en confère beaucoup!

Salutation à ce Simon, si touchant et si fier de me montrer son énorme coffre à outils. C'est le souvenir vraiment sympathique que j'en garde !

Je t'aime!

xxx

23 mai 2007 à 09:51

 
Anonymous LuX said...

Ma belle Sophie,

Tes paroles sont si émouvantes. On dit que les mots sont plus puissants que les gestes et qu'ils demeurent en nous à jamais.

Oui, ça prendra le temps qu'il faudra pour surmonter cette dure épreuve. Mais, pour avoir resenti autant d'amour autour de vous et à lire les témoignages de tous et chacun , je suis certaine que ces gestes t'apporteront la sérénité et le réconfort.

Je t'embrasse ma belle. Prends-soin de toi.
À plus,
LuX

23 mai 2007 à 10:23

 
Anonymous Ge said...

Mes sincères sympathies. Ton hommage me touche beaucoup et me fait réaliser que je dis trop peu souvent à mes frères que je les aime...

23 mai 2007 à 21:56

 
Blogger maree@nne said...

courage, détermination et réconfort dans cette épreuve plus qu'éprouvante...


mes plus sincères sympathies.......

27 mai 2007 à 20:57

 
Anonymous Anonyme said...

Wow!

J'ai pris mon courage a 2 mains et je suis venue lire ton hommage.

J'ai bien fait. C'est vraiment touchant.

Les mots me manque encore... Mais sache que je t'aime!
Karine
xxx

12 juin 2007 à 19:07

 
Anonymous Anonyme said...

Chère Sophie,
Il y a longtemps que je voulais t'écrire mais je n'en avais même pas le courage. J'ai une pensée pour ta famille et toi à chacun des matins que je me réveille. Je suis encore bien boulversée par les évènements.

Peu importe, je suis là...

Une fille qui fût si proche Marie-Pier xxx

14 juin 2007 à 22:11

 
Blogger Sophie said...

Merci à tous pour vos touchants commentaires. Le temps passe et le soleil revient, c'est comme ça...

24 juin 2007 à 11:31

 

Publier un commentaire

<< Home